ART MODERNE ET ACTUEL du XXIème-21e SIÈCLE. PEINTURE CONTEMPORAINE À PARIS.
ART MODERNE À PARIS.

ART ACTUEL
dans le XXIe siècle
. Peinture moderne dans le XXIème siècle. Tableaux d'art moderne et contemporain. Les natures mortes, des nus, des fleurs, des paysages et des tauromachies dans l'art contemporain. José Manuel Merello-Artiste Contemporain Espagnol. Artistes Espagnols Contemporains.
Surréalisme et effet Dali-Magritte.
Ma peinture, n’est pas-t-elle surréaliste ? Quand un vase ne se posse sur une table mais il gravite, ou quand le chapeau que je dessine à une femme, devient le soleil dans le crépuscule, là je suis en train de faire du surréalisme. Ça peut être mieux ou pire, mais en tout cas, c’est le surréalisme. Quel ennui et quelle baliverne avec l’idée d’une peinture surréaliste qui doit être gommeuse comme un chewing-gum, lamineuse, avec de dégradés toujours mous et qui doit avoir des astuces de prestidigitateur qui cachent des culs dans des pommes ou qui traversent ses femmes avec des  voiles vaporeux de sirène et des éclats nucléaires de planètes symphoniques. Ce n’est pas ça. Le talent de Salvador Dalí et de René Magritte, parmi d’autres, est énormément puissant entre les peintres fanés qui n’ont pas su, ni savent les comprendre et qui abusent de leur héritage en les dénaturant et les affaiblissant. Et voilà comme se détourne ainsi une manière de faire du surréalisme, à cause d’une technique obligée. Parfois je suis surréaliste, mais je suis aussi un expressionniste, et je prends un peu de pop art si ça m’arrive, et je le dépose dans un coin de mon tableau. Je peux dessiner un tableau surréaliste sans laisser de côté ma technique ni ma marque expressionniste. Je peux être aussi pop en employant des couleurs rugueux sans répétitions réchauffées des marylines et des filles « velazquiènnes » de demi-chevelure : J’en fais qu’à ma tête. Aujourd’hui la peinture est le légat puissant hérité depuis des siècles, libre et ouvert et chaque peintre peut utiliser tout ce qu’il aime et tout ce dont il a besoin. Sans fondamentalismes techniques. À bas les dictatures planétaires, de la fantaisie, du monstrueux, du minimal radical, du pop art toujours soupière et phosphore, et à bas l’hyperréalisme de l’eternel chemin de fer et l’impressionnisme du coup de pinceau fugitif parce que ça nous chante. Heureusement, de temps en temps il apparaît un homme de l’envergure de Edward Hopper, par exemple, qui nettoie toute la peinture et sa technique d’autant de médiocrités et prétentions, jusqu’à la nudité et cristallinité de sa pure essence et actualité, au plus pur style de Alfred Hitchcock. Et libre. © José Manuel Merello

« Un bon dessein ne dessert en rien une bonne peinture. J’ajouterais même, que derrière tout tableau se cache nécessairement un dessin qui lui donne vie, un squelette qui lui donne forme et constitue l’essence autour de laquelle s’organise son mouvement. Les tableaux dépourvus de cette base restent sans éclat et semblent ternes. »
« Tout le monde se demande ce qu’est l’art. Moi, je pense que l’art s’applique à toute création humaine qui réussit à élever l’esprit à un stade supérieur d’émotion et de surprise. C’est pourquoi je ne considère pas la cuisine comme un art, pas plus que le football, la couture ou la mode… »
« La peinture espagnole a su conserver tout au long des siècles un regard serein et mélancolique : elle peut être tragique mais jamais violente. Il n’existe aucune peinture espagnole qui soit violente. Ni le plus cruel des Goya, ni le plus épouvanté des Picasso n'a jamais perdu la mesure et l’élégance dans la maîtrise de son pinceau. » 
© José Manuel Merello

 

Home Enfants Les Natures Mortes Chevaux, Taureaux et Tauromachies Contact
         
ART MODERNE ET ACTUEL du XXIème-21e SIÈCLE. PEINTURE CONTEMPORAINE À PARIS.   ART MODERNE ET ACTUEL du XXIème-21e SIÈCLE. PEINTURE CONTEMPORAINE À PARIS.   ART MODERNE ET ACTUEL du XXIème-21e SIÈCLE. PEINTURE CONTEMPORAINE À PARIS.
Art Moderne du 21ème Siècle.
. Art Contemporain-Tauromachies.
José Manuel Merello, Torero Castillan.
  Art Moderne du 21ème Siècle.
. Art Contemporain- Peinture Moderne-Art Erotique.
José Manuel Merello.-Nu douce.
  Art Moderne du 21ème Siècle.
. Art Contemporain - Portraits Modernes.
José Manuel Merello.-Portrait de Gitan..
         
ART MODERNE ET ACTUEL du XXIème-21e SIÈCLE. PEINTURE CONTEMPORAINE À PARIS.   ART MODERNE ET ACTUEL du XXIème-21e SIÈCLE. PEINTURE CONTEMPORAINE À PARIS. GALERIES D'ART À RUEIL-MALMAISON.   ART MODERNE ET ACTUEL du XXIème-21e SIÈCLE. PEINTURE CONTEMPORAINE À PARIS. GALERIES D'ART À RUEIL-MALMAISON.
Art Moderne du 21ème Siècle.
. Art Contemporain-Artistes Modernes du XXIème Siècle. - Natures Mortes, Tableaux.
José Manuel Merello.-Bouquet Contemporain.

 

  Art Moderne du 21ème Siècle.
. Peinture Moderne Actuel- Artistes Modernes  du XXIème Siècle.- Enfants.
José Manuel Merello.-Fille avec des Fleurs.

 

  Art Moderne Actuel du 21ème Siècle.
. Peinture Moderne Actuel- Artistes Modernes  du XXIème Siècle
José Manuel Merello.-Pietro di Milano.

 

         
ART MODERNE ET ACTUEL du XXIème-21e SIÈCLE. PEINTURE CONTEMPORAINE À PARIS. GALERIES D'ART À RUEIL-MALMAISON.   ART MODERNE ET ACTUEL du XXIème-21e SIÈCLE. PEINTURE CONTEMPORAINE À PARIS. GALERIES D'ART À RUEIL-MALMAISON.   ART MODERNE ET ACTUEL du XXIème-21e SIÈCLE. PEINTURE CONTEMPORAINE À PARIS. GALERIES D'ART À RUEIL-MALMAISON.
Art Moderne Actuel du 21ème Siècle.
. Peinture Moderne Actuel- Artistes Modernes  du XXIème Siècle.
. Paysages Contemporains.
José Manuel Merello.-Le Soleil d'Ibiza.

 

  Art Actuel du 21ème Siècle.
. Peinture Moderne Actuel- Artistes Modernes  du XXIème Siècle. Nus Contemporaines, Art Erotique Actuel.
José Manuel Merello.-L'amour et le Luxe.

 

  Art Moderne Actuel du 21ème Siècle.
. Peinture Moderne Actuel- Artistes Modernes  du XXIème Siècle
José Manuel Merello.-Blue Still Life

 

         
ART MODERNE ET ACTUEL du XXIème-21e SIÈCLE. PEINTURE CONTEMPORAINE À PARIS. GALERIES D'ART À RUEIL-MALMAISON.   ART MODERNE ET ACTUEL du XXIème-21e SIÈCLE. PEINTURE CONTEMPORAINE À PARIS. GALERIES D'ART À RUEIL-MALMAISON.   ART MODERNE ET ACTUEL du XXIème-21e SIÈCLE. PEINTURE CONTEMPORAINE À PARIS. GALERIES D'ART À RUEIL-MALMAISON.
Art Moderne Actuel du 21ème Siècle.
. Peinture Moderne Actuel- Artistes Modernes  du XXIème Siècle.Femmes Modernes.
José Manuel Merello.-Nu en Rouges.
  Art Actuel du 21ème Siècle.
. Peinture Moderne Actuel- Artistes Modernes  du XXIème Siècle. Art Erotique Contemporaine.
José Manuel Merello.-.She Loves You.
  Art Moderne Actuel du 21ème Siècle.
. Peinture Moderne Actuel- Artistes Modernes  du XXIème Siècle. Natures Mortes Modernes et Contempraines.
José Manuel Merello.-Grenade, Nature Morte
         
    ART MODERNE ET ACTUEL du XXIème-21e SIÈCLE. PEINTURE CONTEMPORAINE À PARIS. GALERIES D'ART À RUEIL-MALMAISON.    
    Art Moderne Actuel du 21ème Siècle.
. Peinture Moderne Actuel- Artistes Modernes  du XXIème Siècle.Femmes Modernes.
José Manuel Merello.-Femme dans la Nuit.
   

CONTACT
www.merello.com

CONTACT

Contact 1.- merello@outlook.com

Contact 2.- artemerello@gmail.com

 

www.contemporaryartpainting.com  

ARTISTES ESPAGNOLS. PEINTRES ESPAGNOLS CONTEMPORAINS-JOSE MANUEL MERELLO
ARTISTES ESPAGNOLS. PEINTRES ESPAGNOLS MODERNES. JOSÉ MANUEL MERELLO

RÉFLEXIONS

« L’art ne dépends pas de moral, ne comprends pas d’étique. C’est bien l’être humain qui doit mettre le holà à certaines formes d’art qui peuvent être nuisibles à la planète ou à la coexistence. Il est convenable de les éviter si elles sont préjudiciables, même s’il on parle d’un chef- d’œuvre d’art. Néanmoins, on ne doit pas l’interpréter comme une manière de censure arbitraire, ni comme un discours moralisateur religieux, sexuel ou politique qui s’impose à l’auteur, mais comme une simple question de survivance dans le monde des arts extrêmes. L’agonie et la mort lente d’un chien, exposées dans une galerie d’art, par exemple, dépassent toutes les limites. L’art est comme la nature, libre et brutale : un ouragan merveilleux qui a la force de nous tuer. Et surtout, il faut jamais l’oublier » © José Manuel Merello


« Le dessin ne se caractérise pas par la ligne, ni la peinture se caractérise par la couleur. La peinture garde plus ou moins son essence et, celle-ci c’est partiellement sa définition actuelle car elle peut être assimilée et comprise grâce à un moniteur ou à une photographie. Par contre, le dessin c’est énormément bien assimilée par ces moyes ; selon moi et, fétichismes à part, ça m’est égal d’avoir un dessin original de n’importe qui, ou sa photographie ou son poster. C’est la même chose et on peut s’en amuser également. Un cas similaire, c’est la lecture d’un bon livre dans une ou autre édition. Tout comme une photographie développée pour la seconde ou la dixième fois. Quand le fétichisme et la plasticité ne font pas partie de cet enchaînement, tous ces supports nous font toucher la grandeur -ou misère- de l’œuvre. Pourtant, en peinture il faut mettre en relief ce qu’il y a de plasticité, de plastique, de morbide, d’opacité ou de transparence, de surface brillante ou mate… voici des qualités impossibles à transmettre avec le moniteur d’un ordinateur, avec un téléviseur ou un poster. Ce qui est digital, au lieu de casser les arts, magnifique tous ses attributs et dans ce cadre, c’est la peinture qui gagne parce qu’aujourd’hui, c’est impossible de bien déguster Les Ménines dans une image. Ce n’est pas possible de sentir le vide de la pièce où Velazquez peint, c’est immensément difficile à percevoir la coquille ancrée de la couche picturale du tableau. C’est inutile aussi à se tourner et essayer de la voir de côté afin de distinguer les protubérances et la peinture striée du génie de l’art. Et on ne peut pas s’arrêter avec les tableaux de Tapies, ou de Lucian Freud, ou de Jasper Johns… La couleur et la disposition des formes peuvent nous transmettre beaucoup, bien sûr, mais elles ne suffissent pas pour spécifier la plasticité du tableau. Voilà. Tout cela c’est la Peinture.
De même, et pour cela, il existe la peinture sans couleur, composée seulement par la ligne et la plasticité et, il existe également, le dessin rempli d’une saturation impensable de la couleur et sans lignes. Alors, dans cette hiérarchie, est-il pire la couleur que la peinture ? Non. À mon avis, rien n’est un obstacle et tout est un progrès. L’ordinateur et les logiciels de peinture et de dessin sont des nouveaux crayons et pinceaux qu’on peut ajouter à notre collection afin de mieux travailler. Il s’agit de plus de matériels et des moyens pour aider aux peintres dans son travail. Mais, attention, pendant que la plasticité digitale, ou quoi qu’il s’appelle, existe, il faut oublier l’idée de vendre des tableaux à partir de photographies ou de visiter des musées en ligne. On peut garder une toute petite idée, on peut entrevoir l’issue, mais le battement fétichiste reste au musée aussi comme le pressentiment de ce qui est unique et qui n’admet pas de copie.
Les cas de la peinture est semblable à celui du théâtre avec le cinéma. Le cinéma est un art en majuscules, il est un nouveau format conquis par les muses dans le but d’élever l’esprit de l’être humain au plus sublime. Le cinéma est aussi fort et intense que les autres arts. Mais, malgré tout, ce que lui différence du théâtre et des arts scéniques (la danse, la mimique, la tauromachie etc.) c’est exactement ce « je ne sais quoi » qui définit le théâtre : ce qui est direct. La tridimensionnalité qui enveloppe le spectateur dans un moment unique, dans une interprétation unique, extraordinaire ; l’odeur exact, le cri, et la modulation correcte, mais aussi différente dans chaque mise en scène ; la vision réelle de l’acteur, le fétichisme de sa présence et de la présence dramatique du sentiment qui détient le dramaturge. Tout ressemble de manière étonnant aux rides des peintures, à l’apparition toujours différente des peintures, à la dépendance qui présente la peinture du temps et, celui-ci la modèle avec l’humidité, les fissures, et les décolorations. Le théâtre est vif et la peinture est aussi vive. Mais, est-ce que cela veut dire qu’un tableau est supérieur à l’art de la photographie ou à un poster d’un bon dessin ? Alors, est-ce que c’est pareil pour le théâtre et le cinéma ? À mon avis, le théâtre n’est pas supérieur au cinéma, pourtant, il ne pourra jamais nous emmener par des chemins impossibles comme le fait le cinéma. Un dessin digital ou une photographie forment des jeux et des expressions que la peinture ne peut pas atteindre. Par contre, le théâtre et la peinture capturent le charme de ce qui est direct, de l’instante glorieuse, comme l’ensorcellement de l’auteur interprète qui semble vous chanter et seulement à vous. Et peut-être, ce n’est pas supérieur mais… quelle classe !
© José Manuel Merello


Surréalisme et effet Dali-Magritte.
Ma peinture, n’est pas-t-elle surréaliste ? Quand un vase
ne se posse sur une table mais il gravite, ou quand le chapeau que je dessine à une femme, devient le soleil dans le crépuscule, là je suis en train de faire du surréalisme. Ça peut être mieux ou pire, mais en tout cas, c’est le surréalisme. Quel ennui et quelle baliverne avec l’idée d’une peinture surréaliste qui doit être gommeuse comme un chewing-gum, lamineuse, avec de dégradés toujours mous et qui doit avoir des astuces de prestidigitateur qui cachent des culs dans des pommes ou qui traversent ses femmes avec des  voiles vaporeux de sirène et des éclats nucléaires de planètes symphoniques. Ce n’est pas ça. Le talent de Salvador Dalí et de René Magritte, parmi d’autres, est énormément puissant entre les peintres fanés qui n’ont pas su, ni savent les comprendre et qui abusent de leur héritage en les dénaturant et les affaiblissant. Et voilà comme se détourne ainsi une manière de faire du surréalisme, à cause d’une technique obligée. Parfois je suis surréaliste, mais je suis aussi un expressionniste, et je prends un peu de pop art si ça m’arrive, et je le dépose dans un coin de mon tableau. Je peux dessiner un tableau surréaliste sans laisser de côté ma technique ni ma marque expressionniste. Je peux être aussi pop en employant des couleurs rugueux sans répétitions réchauffées des marylines et des filles « velazquiènnes » de demi-chevelure : J’en fais qu’à ma tête. Aujourd’hui la peinture est le légat puissant hérité depuis des siècles, libre et ouvert et chaque peintre peut utiliser tout ce qu’il aime et tout ce dont il a besoin. Sans fondamentalismes techniques. À bas les dictatures planétaires, de la fantaisie, du monstrueux, du minimal radical, du pop art toujours soupière et phosphore, et à bas l’hyperréalisme de l’eternel chemin de fer et l’impressionnisme du coup de pinceau fugitif parce que ça nous chante. Heureusement, de temps en temps il apparaît un homme de l’envergure de Edward Hopper, par exemple, qui nettoie toute la peinture et sa technique d’autant de médiocrités et prétentions, jusqu’à la nudité et cristallinité de sa pure essence et actualité, au plus pur style de Alfred Hitchcock. Et libre. © José Manuel Merello


« Un bon dessein ne dessert en rien une bonne peinture. J’ajouterais même, que derrière tout tableau se cache nécessairement un dessin qui lui donne vie, un squelette qui lui donne forme et constitue l’essence autour de laquelle s’organise son mouvement. Les tableaux dépourvus de cette base restent sans éclat et semblent ternes. »
« Tout le monde se demande ce qu’est l’art. Moi, je pense que l’art s’applique à toute création humaine qui réussit à élever l’esprit à un stade supérieur d’émotion et de surprise. C’est pourquoi je ne considère pas la cuisine comme un art, pas plus que le football, la couture ou la mode… »
« La peinture espagnole a su conserver tout au long des siècles un regard serein et mélancolique : elle peut être tragique mais jamais violente. Il n’existe aucune peinture espagnole qui soit violente. Ni le plus cruel des Goya, ni le plus épouvanté des Picasso n'a jamais perdu la mesure et l’élégance dans la maîtrise de son pinceau. »  © José Manuel Merello

 

© www.artmodernepeinture.com 

 

 

 

 

 

 

 

********************************************************************* www.pintoresespanoles.es    www.kpdecorstudio.com   vintage21st.com    www.blogdecoracionvintage.com   www.tiendavintageonline.com ***********************************************************************************